Prenons soin de notre pays d’abondance!

La mission du Groupe de développement durable du Pays de Cocagne (GDDPC) est de faciliter l'engagement citoyen pour assurer la viabilité des communautés du bassin versant de Cocagne.
Le projet Conserver le patrimoine naturel du Bassin versant de Cocagne a comme but  de protéger et restaurer des habitats naturels sur les rives du Bassin versant de Cocagne. Le projet place le citoyen au cœur de l’engagement communautaire et accompagne celui-ci à travers ses efforts de protection des zones riveraines qu’il habite.

En 2016, le GDDPC a entrepris des actions de restauration et de conservation avec 10 propriétaires situés dans le bassin versant de Cocagne. Des images et les descriptions des actions sont ajoutées à la carte interactive du site web du GDDPC. En rendant les ressources disponibles au public, nous faisons découvrir l’importance et les techniques pour restaurer et de protéger des endroits naturels envers la conservation du patrimoine naturel pour le bassin versant de Cocagne.

  Photo 2016 08 10 12 00 31               Photo 2016 08 10 10 48 30        

Lors d’une consultation publique qui a eu lieu concernant l’incorporation de Cocagne, les citoyens ont clairement communiqué que la protection de l’environnement était une grande priorité pour la communauté. Avec le 250e anniversaire de la fondation de Cocagne qui se fête en 2017, il est important de faire valoir la protection et la conservation des régions naturelles du bassin versant. Notre programme donne l’occasion à la communauté d’agir en reconnaissance de l’anniversaire pour conserver le patrimoine naturel pour les générations futures. Des ressources pertinentes pour les options de conservation des propriétaires au NB assisteront dans le choix qui convient le mieux aux citoyens.

D’autre part, nous reconnaissons et soulignons les connaissances écologiques traditionnelles du peuple migmag dans le cadre de ce projet. Le Bassin versant de Cocagne fait parti d’un territoire indigène plus vaste nommé Migmagi. Traditionnellement, les connaissances migemao du territoire, relatives au sol, à l’eau, à l’air, à la flore et à la faune, mettent en rapport la protection, la conservation et l’appréciation de la nature. Le mode de vie traditionnel migemao enseigne comment respecter l’environnement, en harmonie avec sa faune et sa flore, afin de permettre la durabilité et la vitalité des espèces pour les générations futures. La transmission de ce savoir aux gens de la communauté constitue également une autre méthode pour apprendre l’impact de la qualité de l’eau sur ces espèces et conscientise la collectivité au besoin d’entretenir et de conserver les terres sainement. Pour ce faire, une série d’activités d’apprentissage concernant la conservation et la restauration de terrains riverains ont eu lieu. Les résultats sont partagés dans le rapport final du projet.

*L’emploi de la forme ‘migmag’, différente d’autres formes telle ‘mi’kmaq’, par exemple, reflète l’orthographe qui est traditionnellement utilisée par la majorité des communautés migmags au Nouveau-Brunswick, nommée l’orthographe Pacifique.

Photo 2016 08 10 12 03 30        Osprey in Barachois1

Enfin, le projet se situe dans le cadre du projet ARTisticc, dont le but est de « contribuer à l’enchâssement des sciences naturelles, des sciences sociales et des sciences humaines dans la définition de politiques d’adaptation côtière qui soient robustes sur le plan scientifique, pertinent en vue de répondre aux besoins des communautés côtières et médiatisées culturellement ». Le projet ARTisticc culminera lors d’une rencontre de chercheurs des 7 localités, prévu au mois de juin 2017 à Cocagne et ailleurs au sud-est du NB. La forte participation de chercheurs offre une base solide sur laquelle nous faisons la rétroaction de nos activités auprès des citoyens des communautés du bassin versant de Cocagne.

REMERCIEMENT

Ce projet est réalisé grâce à l’appui du ministère de l’Environnement et du Changement climatique du Canada et du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick.


FFE                                             ECCC GC fre c

Activités à venir

28 août 2020 - Atelier côtes vivantes avec Rosemarie Lohnes

Un atelier de format théorique et pratique sur une approche naturelle permettant de faire face à l’érosion côtière sera présenté à Shediac par Rosmarie Lohnes de Helping Nature Heal inc.

Cette approche appelée « Côtes vivantes » se fait manuellement avec le moins d'intervention mécanique possible. Elle permet d’améliorer la santé de l'écosystème côtier tout en protégeant votre propriété.

Venez en apprendre davantage sur la théorie et la pratique de cette méthode écologique éprouvée, qui représente une alternative écologique à des structures fixes ou à l’enrochement.

Vendredi 28 août
Partie théorique : 9h à 12h - Centre multifonctionnel de Shediac, 58 rue Festival.
Pause dîner : 12h à 13h30 – Veuillez apporter votre lunch
Partie pratique : 13h30 à 17h – Le lieu sera annoncé le matin de l’atelier.

L'atelier sera organisé conformément aux mesures de prévention du Covid-19. Veuillez apporter votre masque. L'évènement Facebook ici.

Pour plus de renseignements :

Rémi Donelle, Association du bassin versant de la baie de Shédiac
Téléphone : (506) 506-533-8880   Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ou

Julie Cormier, Directrice générale, Vision H2O
Téléphone : (506) 577-2071   Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos partenaires

Suivez-nous